Mes conditions de libérations stipulent que je dois travailler, être en recherche d’emploi ou aux études. Comme je n’ai toujours pas d’emploi, je me suis inscrit de nouveau à l’université. J’ai déjà un bac en informatique mais ça parait mieux sur mon CV d’écrire que j’ai passé ce temps à étudier plutôt que de dire que je ne faisais rien.

Pratiquement il serait préférable que je n’aille pas à l’école car j’étudierais ce que j’ai vraiment besoin d’étudier. Mes conditions m’obligent tout de même à y aller. De plus, je peux recevoir des prêts et bourses, ce qui me permet de survivre en attendant de me trouver un emploi.

J’ai donc recommencé les cours lundi. Jusqu’à maintenant j’en ai eu trois et ce n’est pas vraiment de la nouvelle matière pour moi. Je me suis aussi inscrit à un cours de bureautique. Le niveau est trop facile pour moi mais le certificat est fait d’une façon où il est difficile d’être étudiant à plein temps. Il faut donc que je choisisse des cours qui ne sont pas dans mon programme.

La clientèle dans ce cours est vraiment différente. Dans les cours d’informatique il y a habituellement une majorité d’étudiants masculins. Les américains diraient un « sausage fest » (festival de la saucisse). Alors que dans le cours de bureautique il y avait beaucoup d’étudiantes. Ça faisait changement. Ça sentait bon aussi .

Pour ce qui est des cours de la session d’automne, ça s’est très bien passé. J’avais peur qu’un de mes travaux soit refusé mais je n’ai eu qu’une pénalité.

Je n’aime pas vraiment aller à l’école mais je n’ai pas d’autres options. C’est toujours mieux que d’être en prison et ça j’en suis reconnaissant à tous les jours.